Pourquoi un Prix de la Réciprocité (par Claire-Héber-Suffrin en 2010)

L’association FORESCO a créé le Prix de la Réciprocité pour que les effets positifs de la réciprocité positive soient mieux connus ; pour que soient reconnus ses multiples chemins à l’œuvre de diverses façons dans notre monde ; parce qu’elle est convaincue que cette réciprocité positive contribue à améliorer la société vers plus de solidarité et vers un juste et véritable partage des savoirs.
Un groupe de l’Équipe nationale d’animation de FORESCO, (association française des réseaux d’échanges réciproques de savoirs) a défini des critères de cohérence dans les choix présents et futurs de FORESCO pour l’attribution de ce prix.

En voici deux :
- Il sera décerné à quelqu’un ou à un collectif que nous voulons reconnaître pour ses apports en termes de connaissance, de pratiques ou de façons d’être permettant de valoriser la réciprocité positive et la force qu’elle peut avoir pour améliorer la condition et les relations des humains.
- Il ne sera remis ni à un Réseau d’échanges réciproques de savoirs ni à un salarié ou militant des RERS : ce sont les RERS, organisés en association, qui décernent ce Prix « à l’extérieur d’eux-mêmes ». La réciprocité formatrice étant le fondement et la règle du jeu des RERS, on peut penser que tous les réseaux et tous leurs participants la mettent en œuvre, l’inventent et la pensent avec attention, cohérence et exigence : comment ne pas risquer de créer rivalités, compétitions, amertumes, autosatisfaction en créant ce prix pour nous-mêmes ?

Les prix remis sont des réalisations de JiPé Bocquel (sculpteur, céramiste et verrier).

Le prix 2016 :

Réciprocité 2016

Article complet à lire dans le numéro 26 d'octobre 2016
du Lien Inter-Réseaux